•             Géraldine, jeune romancière, n’a qu’une ambition : éditer son manuscrit de 500 pages, une histoire totalement imaginaire.

                Eberlé, vieil éditeur, n’a qu’un but : comprendre l’imagination qui permet à ses auteurs de créer.

                Et pourtant, lorsqu’il la rencontre, il n’a de cesse de lui vanter les mérites des récits « vécus ». Enquêtes, témoignages, biographies, il n’y a que ça qui marche quand l’imagination fait défaut dans la littérature française.

                Géraldine est alors confrontée aux démons d’un éditeur bien étrange, bien curieux… aurait-il des choses à cacher ?

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

                On connaît Christine Arnothy pour ses autobiographies, pour son style libre et délicat. Mais ici, elle questionne à la fois le monde littéraire français, la littérature en général, et ce fameux mystère qu’est « l’imagination ». Au fond, qu’est-ce que l’imagination ? Comment une prostituée Russe peut-elle narrer la vie d’une jeune fille de bonne famille ? Comment une jeune française du XXI° siècle peut-elle imaginer la vie d’une viennoise du XX° siècle ?

                Court mais concis et extrêmement bien écrit, ce roman vous permettra de découvrir un monde et des personnages bien étranges, et pourtant si attachants.

                                                                          


    Lire un extrait

    L'avis de : Laetitia.

                                                                                                                      

    1 commentaire
  •               Claire Legendre nous entraîne avec délicatesse dans un milieu bien étrange : celui des artistes…<o:p></o:p>

            Son héroïne, une jeune romancière renommée passe une année mouvementée à la célèbre « Villa Médicis ». Non contente de nous narrer l’Italie et les affres des artistes en mal de reconnaissance, Legendre nous lance dans une enquête palpitante…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

            Le récit est magnifiquement bien mené, et on suit avec avidité les déboires et les victoires de la jeune romancière. S’inspirant d’un fait divers bien réel – le serial killer des trains…- elle écrit un scénario puis une pièce de théâtre qui va être interprétée selon la fameuse « Méthode Stanislavski »… La réalité dépassera-t-elle la fiction ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

            A travers son histoire, C. Legendre décortique le processus de création et réfléchit les liens entre fiction et réalité. A la limite de l’essai littéraire, l’ouvrage garde le lecteur en haleine, et il n’en sortira pas indemne…

     

                                                                             LF.


    2 commentaires