• Attirances, Didier Van Cauwelaert, 2005

    Quatrième de couverture : Un écrivain harcelé par l'étudiante qui lui consacre une thèse ; un peintre qui s'accuse de tuer les femmes à distance avec ses pinceaux ; une maison qui envoûte jusqu'à la folie ceux qui s'y attachent... Faut-il résister à l'attirance ? Et si l'on y cède, est-ce pour se fuir ou pour se retrouver ? Liées par un même secret, trois passions vénéneuses où culmine le talent d'un des plus grands auteurs français d'aujourd'hui.

     

    Trois histoires, trois longues nouvelles qui vont toutes vers un point convergeant : La Vila Marine. Le lien est subtil, souvent simplement effleuré, mais toujours bien présent.

     

    Mélant réalisme et surnatural, Didier Van Cauwelaert nous entraine vers les destins tragiques de la famille Kern, et les conséquences ou les causes d’une histoires datant de la seconde guerre Mondiale. Les trois nouvelles sont vraiment prenantes et encouragent le lecteur à aller toujours plus loin… Il se lit donc très vite !

     

    Le style est très agréable accessible mais recherché. Didier Van Cauwelaert n’en dit ni trop, ni trop peu… et si on reste un brin sur sa fin, au bout du compte, on sent que c’est parce qu’il l’a voulu ainsi… Réussi !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :