• L'homme aux cercles bleus, Fred Vargas, 1996

             

     

               Adamsberg est un flic un peu bourru et assez étrange. Quand il arrive à Paris, un maniaque insolite pique sa curiosité. L’homme trace des cercles bleus autour d’objets abandonnés dans les rues de la capitale. Rien de très dangereux dans cette mystérieuse activité nocturne… jusqu’à qu’on trouve un corps inanimé au centre d’un cercle.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

                Mathilde est une océanographe de renom qui s’amuse à suivre des inconnus au hasard des rues. C’est au cours de cette passion singulière qu’elle croise un homme qui entoure des fragments de vie à la craie bleue. Cette filature va prendre une importance toute particulière…

    <o:p> </o:p>

    Le style de Fred Vargas est net et efficace. Néanmoins, je regrette un peu de la voir parfois s’enliser dans des phrases trop alambiquées. Elle est bien plus douée lorsqu’elle assène ses phrases comme des couperets.

    Je me suis immédiatement attachée au personnage insaisissable d’Adamsberg. Vargas a réussit à créer un personnage qui porte l’histoire à bout de bras. L’intrigue est très bien ficelée et surtout très surprenante.

    En bref, l’homme aux cercles bleus renferme toutes ces subtilités qu’on aime retrouver dans un polar.  

     

                                                                                                                


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :