• La Louve Blanche, Thérésa Revay, 2007

    Le récit commence en 1917, à Petrograd, avec la rencontre d’une jeune femme de caractère : Xénia Féodorovna Ossoline. Cette petite Russe riche n’a pas sa langue dans sa poche, elle est fougueuse, impérieuse, voire même volcanique ! Mais ces traits de caractère vont s’avérer être de puissants atouts pour affronter toutes les épreuves que la vie et l’Histoire lui réservent. En effet, elle va survivre aux violentes émeutes qui assaillent son pays, s’exiler en France, et affronter les terribles évènements de 39-45… Une seule chose est capable de faire vaciller cette femme exceptionnelle : son amour pour Max…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cette traversée de l’histoire est vraiment passionnante ! Une fois passés les a priori liés à l’étiquette « roman historico-féminin », on se lance dans cette histoire pleine de rebondissements et de leçons – tant au niveau Historique qu’au niveau personnel.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    J’ai eu du mal à me plonger dans ce livre… Mais finalement, je l’ai beaucoup aimé ! Le style est à la fois simple et recherché. On sent tout le travail de recherche et d’écriture dont l’auteur a eu besoin pour peaufiner ce livre… Voilà mon seul « reproche » : on sent parfois un peu trop le « travail », toutes les phrases ne coulent pas de source, même si certains extraits sont remarquablement bien écrits !<o:p></o:p>


  • Commentaires

    1
    visiteur_marie
    Mercredi 23 Avril 2008 à 08:01
    je viens de terminer la lecture de cette magnifique histoire
    l'?iture est fluide et lorsque l'on commence ce livre on voudrait arriver ?a fin pour en connaitre l'issue -
    pouvez-vous me dire si la suite de ce roman fera l'objet d'un second livre je voudrai bien connaitre la rencontre de Max et Z?a apr? toutes ces douleurs rencontr? et aussi le retour des enfants et l'explication de la mort des parents de F?x et Lily
    2
    visiteur_T'choupi
    Vendredi 18 Juillet 2008 à 15:50
    Tous mes compliments ?e grand ?ivain qui est Theresa Revay ! Comme je lui ai d? dit ?ne s?ce de d?cace France Loisirs : vous avez une ?iture qui est si captivante que je me permets de la placer au niveau d'un roman de suspense ?a Harlan Coben !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :