• Que rien ne bouge, Fabrice Mauro, Roman, 2009

    Quatrième de couverture : Nice décembre 2005. Vincent Degas, avocat niçois, est poignardé dans un centre commercial. Entre vie et trépas, il voit alors défiler l'écheveau de son existence tumultueuse. Des rencontres exaltantes, des amours exaltées, les tentations du quotidien, mais aussi de profondes lassitudes alimentées par ses lancinantes interrogations sur le bonheur. Nous avons tous, un jour, aimé à la folie. Nous nous sommes tous, un jour, demandés si nous étions vraiment heureux, si le chemin emprunté était réellement le bon… Mais quand, à l'instar de Vincent Degas, c'est le destin qui tranche à votre place, mêlant amour, passion, trahison, vengeance, alors votre vie s'emballe irrémédiablement à un train d'enfer… vers quel terminus ? À vous de le découvrir dans ce roman au rythme trépidant et à l'écriture nerveuse. Cette histoire, c'est celle de Vincent… Cette histoire, c'est aussi la vôtre… peut-être…

     

    Qu’est-ce qui a bien pu amener un homme ordinaire, père de famille aimé, brillant avocat, à se faire sauvagement poignarder dans un centre commercial ? Comment la vie peut-elle être assez cruelle pour mettre en danger une petite famille « sans histoires » ? Qu’a-t-il bien pu se passer dans le parcours de Vincent Degas pour en arriver à ce point là ? C’est ce qu’il va nous  raconter, nous confier même, au fil des pages de Que rien ne bouge… Car le roman commence par la fin, par la dernière épreuve qu’il aura à traverser avant d’accéder, peut-être, à la plénitude.

     

    Vincent est un étudiant plein d’avenir et d’espoir quand il rencontre la « femme de sa vie », Elodie. Une jeune femme charmante et pleine d’esprit qui lui fait découvrir la vie à deux, bons et mauvais côtés compris ! Elodie s’avère maladivement jalouse, par manque de confiance en elle. Elle n’hésite pas à se donner en spectacle pour montrer à toutes que Vincent est l’élu de son cœur et faire preuve de beaucoup d’impulsivité lorsqu’une éventuelle prétendante prédatrice pose le regard sur son bien aimé. Ce qui a évidemment le don d’agacer et de gêner le bellâtre, au bord de la crise de nerf !

     

    Histoire somme toute assez banale me direz-vous : un couple se crée et se déchire avec le quotidien, un autre se crée et c’est la roue de l’évolution qui tourne… C’était sans compter la capacité de l’auteur à mettre en scène des personnages hauts en couleurs, plein de nuances et de contradictions, bouleversés par leurs propres paradoxes et leurs peurs des lendemains qui déchantent. Des êtres humains quoi… Eh bien oui, des êtres humains dont les travers sont vraiment bien mis en valeur, Vincent Degas en première ligne, témoin et confident privilégié de cette épopée sentimentale !

     

    Les amours, les aventures, les problèmes, les doutes s’enchainent à un rythme d’enfer. Vincent se perd dans ses retranchements, dans ses principes qui se fissurent et volent en éclats. Car la vie est cruelle et casse nos rêves, nos espoirs, les fondements les plus moraux et immoraux enfouis en notre fort intérieur… Et si c’était pour nous rendre meilleur ?

     

    En quelques pages, Fabrice Mauro nous plonge dans un univers riche et surprenant, plein de leçons, d’humour et de sensibilité. L'auteur réussit avec brio à nous faire partager les moments d’émotion, les scènes charnières  que traversent ses personnages. Ces derniers étant, rappelons-le, tout à fait étonants et très crédibles ! Gros coup de cœur pour les scènes d'amour,  très sensuelles, extrêmement bien écrites, narrées d’une main de maître ! Jamais trop ni trop peu, juste ce qu’il faut pour que l’imaginaire fasse le reste…

     

    Sentiment général, donc : auteur à découvrir et à suivre !

    Site Auteur 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    nini
    Dimanche 2 Août 2009 à 19:33
    Dommage que le titre n'attise pas ta curiosité... pour moi, ça a été le cas..!
    Contente de t'avoir donné envie de le lire... On fait comme d'habitude... la prochaine fois que je descends vous voir !
    Gros byzoux à vous 2 !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    hinachii Profil de hinachii
    Dimanche 2 Août 2009 à 21:37
    Dommage que le titre n'attise pas ta curiosité... pour moi, ça a été le cas..!
    Contente de t'avoir donné envie de le lire... On fait comme d'habitude... la prochaine fois que je descends vous voir !
    Gros byzoux à vous 2 !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :