• Une rentrée littéraire - C Arnothy

    "Ce même dimanche, sûrs de ne pas être surpris à la ferme, Harold et Géraline arrivèrent vers vingt-deux heures à Senlis. [...] Pas une ride ne troublait la pièce d'eau jaunâtre. Aucun coassement ne se faisait entendre. Le potager s'étendait, tranquille, bordé de rosiers somptueux.

    - Il a des roses magnifiques, dit Géraldine.

    - Je te l'ai bien dit : c'est un intellectuel qui aime jardiner, soigner ses fleurs et ses légumes, et qui déteste l'humanité. C'est bien son droit, murmura Harold.

    - Je veux trouver l'autre chaussure, répondit Géraldine, tenace."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :